Glossaire


 



Browse the glossary using this index

Special | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | ALL

A

Algorithme

Ensemble de règles opératoires propres à une démarche de calcul, méthode de résolution d’un type de problème. Un algorithme est donc simplement une façon de décrire un calcul. Pour KNUTH, un algorithme possède 5 propriétés : finitude, définition précise, entrées, sorties et rendement. Dans le langage courant, l’algorithme est désormais souvent associé au big data et réalise, globalement, des opérations de classement, de sélection d’information et de mises en relation pour des profilages notamment.


Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019
KNUTH D. E., « The Art nof Computer Programming », vol. 1, 1968


Automation

Dans un sens, désigne la création d’automates. Elle désigne de plus le fonctionnement d'une ou de plusieurs machines permettant la réalisation d'un programme déterminé d'opérations, sans intervention humaine directe. L'automation consiste concrètement à utiliser les services d'un logiciel dans une application informatique peut donc être considérée comme une procédure d'automatisation appliquée à l’intelligence artificielle.


Automatisation

Substitution d'une ou de plusieurs machines à l'homme pour réaliser de manière automatique un programme déterminé d'opérations, technique ou un ensemble de techniques ayant pour but de réduire ou de rendre inutile l'intervention d'opérateurs humains dans un processus où cette intervention était coutumière. Elle tend donc à économiser l'intervention humaine sous toutes ses formes.


B

Big data

Littéralement « grosses données », données massives, ensemble de données gigantesques qui dépassent les capacités humaines d’analyse et dont l’expansion quantitative implique un dépassement régulier des possibilités de traitement des outils informatiques.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Blockchain

Chaîne de blocs, technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe central de contrôle, utilisée pour les transferts d’actifs financiers, pour améliorer la traçabilité des actifs ou des produits ou encore pour l’exécution automatique des contrats. La blockchain a une architecture décentralisée (hébergement par les utilisateurs) et contient l’historique des échanges réalisés depuis sa création. Les blocs sont des informations sur les transactions, les contrats, etc., et sont protégés cryptographiquement.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Boîte noire

Représentation d'un système sans considérer son fonctionnement interne, qui n'est donc appréhendé que sous l'angle de ses interactions, soit parce qu’il est inaccessible, soit omis délibérément (à des fins de test par exemple, on s‘intéresse uniquement aux entrées et aux sorties).

Le contraire d'une boîte noire, dit boîte blanche, est un système dont les mécanismes sont visibles et permettent d'en comprendre le fonctionnement (exemple de la bicyclette).

En informatique, on désigne par boîte noire un algorithme dont le fonctionnement ne peut être connu, ce qui est une conséquence néfaste du machine learning.


C

Civic techs

Abréviation de civic technology, technologie civique, ensemble des outils, technologies, procédés, dispositifs qui permettent d’améliorer le système politique ou les conditions de vie du plus grand nombre, de rendre le gouvernement plus accessible, plus efficace, ou d’augmenter l’influence de citoyens sur l’action publique.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019

CNIL

La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés a été créée par la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978.
Elle est chargée de veiller à la protection des données personnelles contenues dans les fichiers et traitements informatiques ou papiers, aussi bien publics que privés.
Ainsi, elle est chargée de veiller à ce que l'informatique soit au service du citoyen et qu'elle ne porte atteinte ni à l'identité humaine, ni aux droits de l'homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.
La CNIL est une autorité administrative indépendante (AAI), c'est-à-dire un organisme public qui agit au nom de l'Etat, sans être placé sous l'autorité du gouvernement ou d'un ministre. Elle est composée de 18 membres élus ou nommés et s'appuie sur des services.
Elle a un rôle d'alerte, de conseil et d'information vers tous les publics mais dispose également d'un pouvoir de contrôle et de sanction (Source : www.cnil.fr)).


Crowdsourcing

Littéralement « approvisionnement par la foule », pratique ou dispositif qui permet de mettre en place une participation collaborative pour la création d’un produit ou d’un service.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


D

Datacentrisme

Parfois associé à data-scientisme ou encore dataïsme, placer les données (big data et algorithmes) au centre de l’expérience humaine, finalement produire une quantité illimitée de données traitée par des algorithmes de plus en plus puissants, dépassant les capacités du cerveau humain.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019



Data mining

Forage, explorations ou fouilles des données (big data), désigne une forme d’analyse des données et leur transformation en informations utiles, intégrant des relations entre les données ou bien mettant en évidence des patterns (modèles simplifiés de structures). Le datamining peut être mis en œuvre pour mieux connaître une population, par exemple.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019

Data studies

Études des données, champ de la recherche centrée sur l’étude des données. En particulier, les critical data studies s’intéressent aux analyses critiques du big data et de ses impacts sur la société et la culture.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Data warehouse

Entrepôt de données, base de données relationnelle conçue pour l’analyse des données dans un but d’aide à la décision.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Deepfake

Ou hypertrucage, technique de synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle qui permet de changer le visage d’une personne virtuellement en superposant des fichiers audio et vidéo existants sur d'autres vidéos.


Deeplearning

Apprentissage approfondi, ensemble de méthodes d’apprentissage automatique permettant de modéliser des ensembles de données, sous la forme, par exemple, d’images, de sons ou encore de textes, après une succession de transformations.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels d’Hermès, CNRS Éditions, Paris, 2019


Digital

Le terme digital est l'adjectif associé au substantif doigt (exemples : tracé digital, empreinte digitale, comput digital).

C'est un anglicisme (« digit » signifie « chiffre » en anglais), remplacé en français depuis les années 2000 par le terme « numérique ».




Donnée

Dans le langage courant, une donnée est ce qui est connu et qui sert de point de départ à un raisonnement ayant pour objet la détermination d'une solution à un problème en relation avec cette donnée. En informatique, une donnée est la représentation d'une information dans un programme.  


E

Etat-plateforme

État conçu comme une plateforme pour mettre des ressources à la disposition de tous (citoyens, entreprises, etc.) en leur laissant la liberté d’utiliser ces ressources, notamment dans le but de développer des biens et des services.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels d’Hermès, CNRS Éditions, Paris, 2019


F

Fake news

Les « fake news » ou « fausses informations », sont définies par la loi n°2018-1202 du 22 décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation de l’information comme étant : « Toute allégation ou imputation d’un fait dépourvue d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable ».


I

Intelligence artificielle

Ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence. Champ d’études d’algorithmes qui permettent de résoudre des problèmes ou de réaliser des tâches comme – ou mieux – que les humains, selon des critères qui restent cependant à préciser au cas par cas (performance, efficacité, efficience…).

On distingue l’intelligence artificielle forte, qui fait référence à une machine capable non seulement de produire un comportement intelligent, notamment de modéliser des idées abstraites, mais aussi d’éprouver une impression d'une réelle conscience, de « vrais sentiments », et « une compréhension de ses propres raisonnements », de l’intelligence artificielle faible, non-sensible qui se concentre sur une tâche précise, et qui correspond plutôt à la réalité de l’I.A.


L

Legaltechs

Ou encore technologies juridiques. Ce sont les divers outils numériques et dématérialisés qui sont censés faciliter la création et, surtout, l’application du droit, des instruments généralement conçus par des « legal start-up », qui voient dans le retard technologique des juristes des opportunités à exploiter.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Loi Informatique et Liberté

La loi no 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, est une loi française qui réglemente la liberté de traitement des données personnelles, c'est-à-dire la liberté de ficher les personnes humaines. Cette liberté étant indissociable de l'activité informatique, cette loi réglemente donc les conséquences potentiellement antisociales de l'activité informatique. Régulièrement mise à jour, elle est toujours en vigueur, dans sa version du 1er juin 2019, qui s’applique en complémentarité du RGPD.

Pour de plus amples informations, consulter la fiche d’approfondissement dans les ressources utiles.


Loi pour la Confiance dans l'Economie Numérique

La loi No 2004-575 du 21 juin 2004, transpose la directive européenne du 8 juin 2000 sur le commerce électronique et certaines dispositions de la directive du 12 juillet 2002 sur la protection de la vie privée dans le secteur des communications électroniques.

Elle vise à promouvoir le commerce électronique au sein de l'Union européenne, suivant en cela la logique des traités dont le crédo est « un espace sans frontière intérieure dans lequel la libre circulation des marchandises et des services ainsi que la liberté d'établissement sont assurées » tel que préconisé par l'article 14-2 du Traité instituant la Communauté européenne.

Pour de plus amples informations, consulter la fiche d’approfondissement dans les ressources utiles.


Loi pour une République Numérique

La loi No 2016-1321, promulguée le 7 octobre 2016, remplace la Loi pour la Confiance dans l’Économie Numérique. Elle a renforcé l’obligation faite à ceux qui déploient des algorithmes d’en informer les personnes concernées. Elle prévoit également que les codes sources des algorithmes utilisés par l’administration sont des documents communicables, approfondissant ainsi le droit d’obtenir des informations sur la logique de l’algorithme.

Pour de plus amples informations, consulter la fiche d’approfondissement dans les ressources utiles.



M

Machine

Produit fini mécanique capable d'utiliser une source d'énergie communément disponible, pour effectuer par elle-même, sous la conduite ou non d'un opérateur, une ou plusieurs tâches spécifiques. On appelle également machine dans le langage courant un appareil électronique perfectionné, notamment un ordinateur ou une calculatrice graphique.


Machine learning

Branche de l’intelligence artificielle, fondée sur des méthodes d’apprentissage et d’acquisition automatique de nouvelles connaissances par les ordinateurs, qui permet de les faire agir sans qu’ils aient à être explicitement programmés.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


N

Numérique

Du latin « numerus » (« nombre », « multitude »), « représentation par nombres ». On dit numérique une information qui se présente sous forme de nombres associés à une indication de la grandeur physique à laquelle ils s'appliquent, permettant les calculs, les statistiques, la vérification des modèles mathématiques.

On oppose ainsi le calcul numérique (l'arithmétique) au calcul littéral (par lettres, ou algèbre) et au calcul analogique. Devenu substantif, « numérique » désigne maintenant les technologies de l'information et de la communication, et « numérisation », le basculement des spécialités vers ces technologies.

Par métonymie, on appelle numérique tout ce qui fait appel à des systèmes électroniques construits sur des fonctions logiques, auxquelles se réduisent les calculs arithmétiques.


O

Open data

Donnée ouverte, information publique organisée selon trois critères : disponibilité et accès (le coût de reproduction doit être raisonnable, la forme doit être modifiable), redistribution et réutilisation (incluant le mélange avec d’autres données), et participation universelle (aucune discrimination d’usage, par exemple). Par exemple, les horaires du métro parisien sont en open data et sont utilisées par des applications privées, telles qu’Android.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


P

Profiling

Profilage, utilisation des données relatives à une population dans le but d'établir des profils.

Selon la définition du RGPD, le profilage est le traitement automatisé de données à caractère personnel, qui consiste à utiliser ces données pour évaluer certains aspects de la personne concernée, et analyser ou prédire ses intérêts, son comportement et d’autres attributs. 


R

Règlement Général sur la Protection des Données

Le règlement No 2016/679, dit règlement général sur la protection des données, de l'anglais General Data Protection Regulation), est un règlement de l'Union européenne qui constitue le texte de référence en matière de protection des données à caractère personnel. Il renforce et unifie la protection des données pour les individus au sein de l'Union européenne.

Après quatre années de négociations législatives, ce règlement a été définitivement adopté par le Parlement européen le 27 avril 2016. Ses dispositions sont directement applicables dans l'ensemble des 28 États membres de l'Union européenne à compter du 25 mai 2018.

Ce règlement remplace la directive sur la protection des données personnelles (95/46/CE) adoptée en 1995 ; contrairement aux directives, les règlements n'impliquent pas que les États membres adoptent une loi de transposition pour être applicables.

Les principaux objectifs du RGPD sont d'accroître à la fois la protection des personnes concernées par un traitement de leurs données à caractère personnel et la responsabilisation des acteurs de ce traitement. Ces principes pourront être appliqués grâce à l'augmentation du pouvoir des autorités de contrôle.

Pour de plus amples informations, consulter la fiche d’approfondissement dans les ressources utiles.


Robot

Du tchèque robota (travail, besogne, corvée), un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) conçu pour accomplir automatiquement des tâches imitant ou reproduisant, dans un domaine précis, des actions humaines. La conception de ces systèmes est l'objet d'une discipline scientifique, branche de l'automatisme nommé robotique. Si les premiers robots industriels apparaissent dans les années, l’origine du robot remonte à l’Antiquité, on en trouve par exemple une trace dans le mythe de Pygmalion.


S

Smart city

Ville intelligente, espace urbain utilisant les technologies de l’information et de la communication pour l’amélioration de la qualité des services aux habitants ou leur optimisation en termes de coûts.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Sousveillance

Vaste dispositif de surveillance non par « le dessus » (une autorité surplombante) mais par « le dessous » (une dynamique bottom up ou de crowdsourcing). C’est un dispositif d’enrichissement des données et de contrôle totalement distribué et auquel chacun peut participer, en filmant une scène de violence avec son téléphone portable ; en twittant sur un événement ; en réalisant une veille d’informations sur des dizaines de personnes, etc.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


T

Tracking

Suivi, observation et analyse du comportement des utilisateurs d’Internet à des fins particulières (marketing par exemple).

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Transition numérique

Ou bien transition digitale, évolution (révolution pour certains) des flux d’information au sein des organisations, induite par les technologies digitales, avec la transformation des relations actuelles entre les acteurs, y compris les citoyens et les États.

Cette définition est tirée de l’ouvrage collectif « Algorithmes et décisions publiques », sous la direction de Gilles ROUET, Collection Les Essentiels 
d’Hermès
, CNRS Éditions, Paris, 2019


Troll

Dans le jargon de l’Internet, un troll désigne ce qui vise à générer des polémiques. Cela peut désigner un message (sur un forum par exemple), un débat conflictuel dans son ensemble ou plus la personne qui en est à l’origine.


W

Web

Terme communément utilisé pour évoquer le World Wide Web (ou www). Le World Wide Web est un système hypertexte utilisant le protocole http (hypertext transfer protocol) permettant de visiter des pages sur le réseau internet. Par abus de langage, le Web désigne de façon plus large tout ce qui se rapproche de cet univers internet. Aujourd’hui, on ne fait plus toujours attention à la distinction technique entre ce que définit le Web et ce que définit Internet.