Topic outline

  • Journée d'étude et de reflexions : La sécurité des mobilités

    Chaque année, le CHEMI nous accueille et nous offre l’opportunité d’organiser une journée commune de réflexion autour d’un thème identifié en raison de son actualité stratégique. Dans ce cadre, grâce aux regards croisés des commandants de région et de gendarmeries spécialisées, auditeurs de cette session, et des personnalités invitées, nous dégageons des pistes de travail et de réflexion qui nous aident à nous adapter aux enjeux contemporains auxquels est confrontée la gendarmerie nationale. L’an dernier, la traditionnelle journée d’Études et de réflexion était consacrée au thème du contact et de la sécurité du quotidien. Cette année, il s’agit d’aborder les défis des mobilités dans toutes leurs dimensions, en incluant les intermodalités et les impacts de la transformation numérique. Dans un contexte de circulation croissante des personnes, des marchandises et des services, sur des territoires où la gendarmerie est très présente, la sécurité des mobilités constitue un enjeu sécurité fort. Ainsi, dans le cadre de la police de sécurité du quotidien portée par le ministère d’État, ministre de l’Intérieur, elle vise à mieux appréhender ces mouvements complexes et hétérogènes afin de contribuer à leur continuité et à leur fluidité sur des voies de communication multiples. Elle s’appuie sur une approche globale et intégrée d’actions opérationnelles dédiées, un partenariat élargi et le recours maîtrisé aux nouvelles technologies afin de proposer une véritable offre de service. Face aux angles morts de la sûreté dans les transports, elle constitue un levier de transformations structurelles, comme l’illustre la création récente du centre national de la sécurité des mobilités, mais aussi fonctionnelles, en réorientant l’activité de certaines unités en fonction des besoins. La gendarmerie agit sur tous les territoires : ceux de la France métropolitaine et périphérique, ceux du cyber-espace et ceux des mobilités et des transports. Les expérimentations en cours sont autant d’occasions de réfléchir sur les premiers apports et enseignements, pour renouveler les modes d’action, décloisonner nos approches et innover.

    Général d’armée Richard LIZUREY,
    Directeur Général de la Gendarmerie Nationale