Face à un environnement en perpétuelle mutation, les organisations, qu’elles relèvent de la sphère publique ou privée, doivent sans cesse adapter leurs structures ou leurs modes de fonctionnement, sous peine d’obsolescence et, partant, d’inefficience. Or, sauf à vouloir cristalliser les mécontentements et les blocages, le changement ne se décrète pas ; il se prépare, s’accompagne et s’évalue selon un processus désormais modélisé par plusieurs textes de référence. Acteur central de la mise en œuvre des réformes institutionnelles ou locales, le manager moderne doit impérativement maîtriser les différentes étapes de la conduite du changement pour mener à bien les projets de restructuration qui ponctuent la vie d’un service.