La communauté du renseignement a été reconnue comme un des piliers de la souveraineté de l’Etat et de la stratégie globale de sécurité.

Une culture partagée du renseignement unissant les 300 000 collaborateurs du ministère de l'intérieur avec leurs partenaires des forces de la communauté du renseignement est nécessaire.